Hommage à Jean-Louis HENRY

  
Jean-Louis Henry, maître de conférences en paléontologie et spécialiste des trilobites ordoviciens, nous a quitté en ce mois de mars 2014. Je tenais à lui rendre hommage car il a fortement contribué au développement de ma passion pour les fossiles et tout particulièrement pour les trilobites, et je pense que je ne suis pas le seul. En effet, pour beaucoup d’amateurs de trilobites, Jean-Louis Henry représente un symbole, une référence et il a suscité la passion voire même des vocations. Avec son départ, une page se tourne et toute la communauté de collectionneurs amateurs et de paléontologues professionnels se retrouve orpheline.

Pour ma part, j’ai fait la connaissance de Jean-Louis Henry lors de mes études (d’informatique !) menées à l’université de Rennes 1. Quelle chance de pouvoir disposer d’un spécialiste mondial des trilobites si près de chez soi ! Son bureau était toujours ouvert que ce soit pour ses collègues, ses étudiants mais aussi les collectionneurs amateurs comme moi. Ces moments étaient notamment l’occasion de lui présenter mes dernières trouvailles, dont certaines importantes grâce à son regard de spécialiste. Il m’a également aidé dans la conception initiale de mon site internet. Jean-Louis Henry était toujours disponible, à l’écoute, et les échanges avec lui d’une très grande richesse. Même si nous nous sommes un peu perdu de vue par la suite, ces moments d’échanges et de convivialité resteront pour moi un souvenir impérissable. Je revois encore la Renault R16 garée en bas, son bureau (gardé par Igor !), avec un enchevêtrement de livres, de documents, de fossiles, de matériels de laboratoire...

Sur le plan professionnel, je retiendrais surtout la rigueur et la précision scientifique de ses travaux, ses qualités de dessinateur, de photographe, le souci du détail. Enfin, son aisance dans la rédaction était également unanimement reconnue et tout cela a contribué à la grande qualité de ses publications. L’enseignement tenait aussi une place très importante à ses yeux ; il accordait notamment une attention toute particulière aux travaux pratiques menés avec ses étudiants. Grand pédagogue, Jean-Louis Henry éprouvait un réel plaisir à transmettre son savoir et ses idées.

Sur le plan personnel, Jean-Louis Henry aimait beaucoup parler de ses amis, de ses voyages, de ses anecdotes, et aussi plus modestement de ses journées de chasse avec son chien Igor dans les côtes d’Armor. Incontestablement, Jean-Louis Henry adorait discuter et il appréciait les moments de convivialité. Sur le plan humain, il était un homme ouvert, dévoué et faisait preuve d’une grande simplicité.

Enfin, comme le soulignait son ami et collègue Pierre Morzadec, les travaux et les publications de Jean-Louis Henry restent et resteront encore longtemps une référence dans son domaine.

Christophe GUILLOU

Témoignages

Les personnes qui souhaitent faire figurer leur témoignage peuvent me contacter par mail.

Du haut de nos bibliothèques, cet ami n'a pas fini de conseiller des générations de paléontologues armoricains passionés ; merci Jean-Louis.
Philippe ROUSSEL